Dans quelques jours, mon nouveau livre "dernier soupir des bistrots ouvriers ; suivi du bistrot de Marcelle" sortira des presses de l'imprimerie ICN d'Orthez.

Ce livre est dans sa première partie : la critique et l'interrogation des disparitions exponentielles de ces établissements.  Dans sa 2e partie j'ai mis en avant la valeur d'une femme " bistrotière"  et son abnégation envers sa clientèle.

J'ai remis le contexte de l'époque avec la description réelle des clients atypiques parfois durement, mais sans moquerie. Dans les deux parties, reste une finitude :  la disparition de ces lieux que j'appelle " temple de l'amitié".

Ce livre vous laissera planer dans les souvenirs de cette France profonde. Je l'ai écrit aussi pour informer la jeunesse d'aujourd'hui, que ces lieux parfois trop critiqués ont existé et ont fait la joie des hommes en col bleu.

Je préciserai, dans les prochains jours, la date de sa disponibilté, et les lieux pour me rencontrer et dédicaces.

Note de Jean-Charles  HUBERT